AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rassemblement, discussion et grand foutoir... [Ouvert à tous]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rassemblement, discussion et grand foutoir... [Ouvert à tous]   Ven 24 Déc - 7:23


"La guerre est là, mes amis, vous qui avez pu vous libérer pour venir ici, pour parler de cette ineptie sans nom, de cette calamité inqualifiable, de cette quatrième grande guerre. Je ne suis peut-être qu'un gars de l'infanterie, j'ai peut-être une habitude différente de m'exprimer en temps normal, mais aujourd'hui, je vous parle à tous à haute et intelligible voix, pour vous dire qu'après trois mois cette guerre a déjà fait tant de misère, elle m'a emporté ma mère, mon père, ma seule famille ! Loin de moi l'idée de me plaindre, ni de vous méprendre, juste que l'on parle, que l'on s'organise, je sais que le Saikou est là, mais entre nous, qui venons de tout horizons, Suna, Konoha, Iwa, je ne parle pas ici des traîtres et autres membres d'Akatsuki qui nous ont lancé la guerre mais plutôt de vous mes chers concitoyens, vous qui je sais veulent que cette guerre se termine au plus vite, sous cette pluie battante aujourd'hui, je vous ai rassemblé, j'ai rassemblé des gens, je ne sais pas combien nous sommes mais si au moins une poignée de ninjas peuvent entendre ma voix, j'aurai réussi ! Mais maintenant je vous laisse la parole, à vous de dire ce que vous avez sur le coeur, et dans la tête"

Il avait eu le culot de faire ce que personne d'autre n'aurai osez faire, il ne savait pas combien de personnes l'avaient entendu, mais lui son but était que son message, son nom circule, pour qu'un jour, on puisse se souvenir de lui cet homme qui après des années de solitude, avait réussi à rassembler des gens dans l'unique but de faire stopper cet affrontement de deux camps adverses, et enfin vivre dans un monde en parfaite harmonie, même si cela est une utopie, il pouvait au moins espérer que durant quelques temps, la paix serait là, tout les hommes seraient comme un seul, tel un orchestre jouant une parfaite mélodie. Sa voix, mélodieuse, avait peut-être choquer les esprits, et comme un électrochoc elle a pu, en réveiller certains sur les vrais conséquences qu'a et qu'aura cet guerre dans un futur proche, va savoir ! Peut-être une seule personne répondra, de peur que le Saikou prenne ça pour une mutinerie, mais lui était là juste pour la paix... Il regarda le ciel, la pluie battante tapait le sol de façon brut, sans arrêt quelconque, il trouvait cela beau, lui qui venait de Kiri, le village où la pluie ne cesse. Il aimait ça, l'humidité le revigorait, être sous la pluie n'avait aucuns défauts, c'était juste un plaisir non pas porté à son paroxysme, car certains plaisirs charnels donnent vraiment plus de bonheur, de sensations qui font s'épanouir une personne, maois la pluie était déjà une chose censé, bien que pour lui elle montre la tristesse du ciel en ce temps de guerre, et tant que paix ne sera faites, le ciel pleura chaque jour, chaque nuit, tel un prêcheur qui veut faire une ascension spirituelle dans les moindres méandres de son esprit, tel un body-buildeur voulant façonner constamment son corps afin d'accomplir un but personnel. Et bien das ce sens le but de la pluie était de stopper la guerre par ses pleurs. Mais les hommes sont bien souvent trop incultes pour se soucier des problèmes de mère nature...

"Prenez moi pour c'que vous voulez, pour un saltimbanque ou je ne sais quoi encore... Je ne vous jette pas la pierre mais regardez comment le monde souffre, il en pleure, cessez donc d'être comme cela, pourquoi les hommes font-ils la guerre, hein ?! POURQUOI ?!"

Il était en rogne contre tout le monde à ce-moment autant contre lui, que contre ses alliés, et ses ennemis, pour lui personne n'était du côté du bien ou de celui du mal, tout le monde avait mal joué dans cet acte, tout ça à cause d'une seule malheureuse scène ratée ! Il était fâché, et attendait la réplique des gens présents, autant à sa première qu'à sa seconde question qu'il avait formulé, il se disait que maintenant il devrait se taire, et laisser la main aux autres, si il avait une réponse positive ou négative, une personne en total accord ou désaccord avec lui qu'importe, quant à tout ces hommes présents, chacun avait ses propres idéos, et jamais il en faut aller à l'encontre de ses idéos car dieu le sait, si l'on fait ça, le boomerang nous reviendra en pleine tête et là, il sera vraiment trop tard pour réfléchir, c'est pour cela qu'il faut les idées de chacun, avant que l'apocalypse n'arrive, avant que chacun se batte pour lui même et plus pour un ensemble, avant que cette guerre ne prenne vraiment la pire des tournures inimaginables pour un Homme censé, qui ne veut pas qu'un génocide arrive, mais un génocide contre qui ?! Contre la race humaines, car tout ces Hommes d'Akatsuki, ne peuvent parfois pas être qualifié de très humain... Allons bon, il lancera sûrement la polémique, et tel un diffuseur de propagande fera bouger les esprits, et en étant bien organisé, la guerre sera réussie, et la victoire sera à porté de main !

"Allons bon, à vous de réfléchir et de me dire, ce que vous pensez de tout ça, de cette connerie immense que seul des hommes crédules peuvent provoquer... Et sinon, sachez que je ne suis qu'un malheureux Chuunin, lancé dans l'infanterie grâce à ses pouvoirs de Yôton alors voyez-vous, ceux qu'on surnomme l'élite ne sont peut-être pas meilleurs penseurs, que moi, ou que n'importe qui pouvant être ici présent, alors voilà, j'espère lancer le débat, même la polémique, quitte à faire voir à l'ennemi que nous sommes bien présents !"

Il regarda une dernière fois son assemblée, pris une profonde inspiration descendit de ce rocher qu'il avait pris pour promontoire, pour montrer qu'il laissait sa place à quelque autre homme sachant penser et ayant son idée à défendre. Puis il alla sous un arbre, la sève de la guerre coulait peut-être en lui comme en certains hommes, ninjas purs et durs qui ont besoin de la guerre pour vivre et là il se demanda si vraiment il fallait les blâmer pour cela, après tout lui avait besoin de la paix d'autres de la guerre, alors bon, peut-être faudra-t-il savoir les pardonner l'instant venu, tout cela méritait réflexion. Mais après tout il faut prendre d'abord les principales préoccupations, et là c'est toutes celles se rapportant à la fin de cet anarchie sans nom, cette chose horrible qualifié par un mot: la guerre !
Revenir en haut Aller en bas
- Yuchi Udo
» Général de l'armée de Soutien
Administrateur ♥
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 24

Feuille ninja
Point d'expérience:
19/100  (19/100)
Niveau:
21/21  (21/21)
Affinités:

MessageSujet: Re: Rassemblement, discussion et grand foutoir... [Ouvert à tous]   Ven 24 Déc - 12:09


    » Il était en hauteur, il nous regardait tous. À l'époque, je n'étais pas encore nommé Général de l'armée de soutien. À l'époque, je n'étais qu'un simple Commandant en Chef.. Respecté c'est vrais, mais j'étais proche de mes hommes. Ils me saluaient plus par respect que pour mon grade. J'étais aimé et connu de tous. Je fréquentais souvent les hauts gradé, mais bizarrement, aujourd'hui, j'étais avec les hommes du front. Une assemblée avait eu lieux, elle rassemblait de jeunes shinobi, et quelques supérieurs. Je devais m'y rendre, observer le comportement de mes hommes.

    Je marchais dans chacune des flaques d'eau, j'avais l'une de ces capes de supérieur gradé, les gens me regardaient bizarrement, j'étais idolâtré et en même temps respecté dans ce monde. Ils devaient surpris comme choqué de la venu d'un haut gradé parmi les troupes de combats. J'étais du style à jouer avec mes hommes, nouer des liens, combattre avec eux. Je n'étais pas le genre d'homme qui par son grade se distinguait. J'étais simple d'esprit, la seul chose qui m'importait, c'était la vie que menaient mes hommes au combat. Je m'occupais et m'occuperai toujours d'eux, ils avaient ce dont ils avaient besoin. À ma plus grande surprise, ce n'était pas une petite assemblée. Elle rassemblait quelques escouades. À l'œil nu, j'aurai environné ce nom autour de 1000. De là où j'étais, je n'entendais que quelques applaudissement, des cries de la foules, et des gestes de l'interlocuteur.

    Il quitta le grand rocher, patient qu'une autre personne viennent prendre la parole. C'était mon tour. Avec tout le mal du monde, je grimpa cet énorme cailloux. Le jeune homme ne prêta pas attention à ma personne, comme tout le reste de la foule qui acclamait le nouveau héros de la situation. Le vent se pointa, une bourrasque inutile pourtant volante, laissant ma crinière valser avec les cieux. Les gens se retournèrent vers moi. Finalement, ils étaient bien plus que ce que je pensais. J'entendais déjà la foule gronder mon nom, lancer des rumeurs, fantasmer sur le pourquoi de ma venu, la guerre était-elle arrêtée ?! Pouvaient-ils enfin rentrer chez eux passer des fêtes honorable avec la famille qu'ils avaient ou le peux qu'ils leurs restaient ?! Non. J'étais la pour continuer de les faire rêver, rêver d'un nouveau monde. Un monde où chacun d'entre nous pourraient élever leurs progéniture sans avoir la peur que ceux-ci finissent de mauvais côté du destin, qu'on puisse élever nos enfants sans avoir peur qu'un jour, ils disparaissent.. Pour les faire rêver d'une liberté qui ne pourrai que commencer plus tôt que nous le pensions tous.

    « C'est le commandant en chef des Armée de Soutien ! »
    « Il parait qu'il va être nommé Général de l'armée ! »

    Je regardais ces deux hommes, je souriais. Les humains étaient donc tous pareil. Il nous suffisait d'un peux de connaissance, d'influence sur la population pour qu'on se face poursuivre par des dires. Par de vulgaires rumeurs. Ils n'avaient pas le temps d'envier ma place, pour chacun d'entre eux, ils combattaient encore pour leurs propre vie. La puissance d'un shinobi devait résider dans son envie de protéger ses amis, sa famille.. J'allais leurs définir ce qu'était réellement la définition du mot solidarité, du mot équipe. Je m'apprêta à parler lorsqu'un des membre de mon équipe, une personne qui était sous mon commandement directe se prononça et cria :

    « A mon commandement, garde à vous »

    Ils s'exécutèrent tous, sauf lui. Mon prédécesseur ( Allen ). Il me regarda, il me fixait. Je pouvais lire dans ses yeux ce qu'il me disait, j'avais l'impression que pour lui, son assemblé ne devait comporter aucune distinction de grade. Nous parlions en tant qu'homme et non pas en tant que militaire. Je l'avais bien compris, et j'étais tout à fait d'accord avec lui. Un sourire m'habita avant que je me prononce d'une voix haute et frappante :

    « Rompez. Je ne souhaite pas me prononcer pour paraitre à vos yeux comme un homme qui se démène pour ses homme, le faux cul de base quoi.. Vous penserez ce que vous voudrez de moi. Mes hommes me connaissent et savent qui je suis, comme vous pouvez le voir sur mon épaule, j'ai des galons, peut être même plus que vous tous réunis. Mais est-ce que sa fait réellement de moi un sur-homme ?! Non. Pas vraiment, pas du tout même. J'ai des sentiments comme chacun d'entre vous, j'aime ma famille et mes amis et c'est pour ca que je me bas. J'estime qu'on a tous assez perdu trop de monde pour continuer à combattre pour sa gueule. Si on est la aujourd'hui c'est pour remettre les choses au clair. Dans un monde, dans ce monde, personne ne peut marcher sans personne. On a tous besoin de quelqu'un. Prenez en conscience ou alors on continuera de perdre nos être cher. »

    Ils me regardaient tous, j'attendais la réaction d'un d'entre eux. Une question, un geste..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Daibufuku
» Général de l'armée d'Infanterie
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille ninja
Point d'expérience:
25/100  (25/100)
Niveau:
1/21  (1/21)
Affinités:

MessageSujet: Re: Rassemblement, discussion et grand foutoir... [Ouvert à tous]   Dim 26 Déc - 21:37

Foutue Guerre ... J'errais dans le village de Konoha , ce village que j'avais découvert depuis peu , il y a tout juste trois mois . J'aurais préféré découvrir ce village dans d'autres circonstances .. Loin du sang et des pleurs . Ce village grouillait toujours de marchands ou d'enfants . Cela changeait de Kiri , où tout le monde se méfiait de tout le monde .. Comme si la guerre avait commencé depuis toujours . Étrangement aujourd'hui le village semblait dépeuplé .. Où était passé tous ces shinobis en repos ? Toujours à rire aux éclats , profiter des jours qu'ils leur restaient au village . C'était inévitable , bientôt nous retournerions au front ... D'un moment à l'autre , dans deux heures comme dans deux mois , c'est quelque chose d'inévitable .. Un peu comme la mort ... On ne sait jamais vraiment quand elle va venir nous prendre ..

Je scrutais le ciel bleu et sans aucune imperfection , encore une chose à laquelle je ne m'habituerais jamais .. Un bleu étincelant sans aucune trace de brume . Un ciel qui ressemble à celui des romans fantastiques où tout se passe bien . une nuée d'oiseaux attira mon regard , s'envolant à tire d'ailes . Bientôt j'entendais un cri grave et sourd ... Cri empli d'enthousiasme .. Je savais à présent où ils étaient , un peu plus loin dans la forêt . Je décidais d'aller voir ce qui se passait . Je n'eus aucun mal à trouver l'assemblée ... Je souriais devant le nombre impressionnant de ninjas présents . Ils étaient tout sourire , et buvait les paroles du shinobi sur le rocher .. J'avançais discrètement et grimpait dans un arbre de la même manière , je me tenais debout , Kirihanasu sur l'épaule et scrutait la foule .. Aucun clan .. Tous étaient unis qu'importe le village d'où ils étaient originaires , ils s'entendaient tous . Décidément , cette guerre m'aura appris bien des choses .. Nos prédécesseurs étaient bien idiots pour ne pas avoir compris ça .. Qu'importe le village , nous avions les mêmes craintes , les mêmes motivations et cette même envie de vivre une vie tranquille .

Je regardais à présent le show man .. Allen .. Sacré Allen .. Il faisait parti de l'infanterie . Peut être n'est-ce qu'une impression ou parce que je ne suis pas assez proche des autres shinobis mais je n'ai jamais vu un shinobi aussi pressé de finir cette guerre . Logique me direz vous ... Il avait toujours cette manie de crier , de vouloir se faire entendre et aujourd'hui ce qui m'énervait au plus haut point chez lui était une chose dont j'avais besoin , je ne le montre pas mais je suis tout aussi pressé de terminer cette foutue bataille .. Perché sur ma branche j'entendais des chuchotements .. On me pointait du doigt . Je ne faisais pas attention à eux , je regardais Yuchi monter sur le promontoire improvisé , je ne supportais pas ce type narcissique à souhait , constamment à vouloir être le centre d'intérêt . En tout cas , il savait parler et remotiver les troupes .. Il avait touché un point sensible chez les combattants .. Mais certains d'entre eux étaient toujours à se lamenter , à trembler comme des feuilles .. Je prenais la parole , ce message était destiné à tous , je n'étais connu ni pour parler en public ni pour mon tact .. J'y allais droit au but ..


" J'ai lu le rapport de bataille concernant le raid d'il y a deux jours .. Le massacre et l'humiliation que nous avons subi ... Je vous parle à vous tous qui n'avez qu'une crainte .. Retourner au front .. Abandonner maintenant et vous serez considérer comme des lâches .. Ce serait comme rejoindre l'armée adverse .. Nous avons besoin de chacun de vous , certains pensent qu'ils n'ont pas leur place , se sentent faibles et inutiles . Dans une guerre tout le monde à sa place ... Ne nous cachons rien , certains ont la place de pions et d'autres pire encore celui de sacrifiés .. Mais ces rôles ce sont nous qui les choisissons ! A vous de faire en sorte d'être des héros de cette guerre ! Aujourd'hui nous ne nous battons pas pour un territoire , pas non plus pour des ressources ou pour une simple querelle ... Nous nous battons pour notre survie .. La plupart d'entre vous ont encore des familles à protéger .. Faîtes le nécessaire pour les préserver . Mourrez et ils souffriront , abandonnez et ils subiront le même résultat .. "

Certains hurlaient de joie devant ce discours .. Ils avaient besoin de cette remontée de bretelle pour y croire . D'autres mourraient d'envie de me trancher la gorge , je n'avais pas à leur parler comme ça , mais en temps de guerre il n'y avait pas de place pour la gentillesse et la clémence ... Du haut de mon arbre , j'apercevais un ninja tête baissée qui pleurait .. Poings crispés à s'en couper la chair .. Je descendais de mon arbre et appuyait mon fourreau contre son estomac sans chercher à lui faire mal , tout juste à le gêner ...

" Je ne sais pas pourquoi tu pleures .. Si c'est de tristesse , ou de haine mais sèche vite ces larmes et empresse toi de les garder en ton fort intérieur et de te servir de cette boule que tu as dans le ventre pour terrasser tes ennemis .. Je ne te plains pas et ne plaindrais personne ici , nous ne sommes que des individus faits de chair et d'os sur le champ de bataille .. Il n'y a pas de place pour les promesses et les lamentations .. Garde la tête haute et bats toi jusqu'au bout . "

Je me retournais en replaçant Kirihanasu sur mon épaule et me dirigeait vers Yuchi pour parler de la prochaine bataille . . La guerre allait commencée pour de vrai .. Ceux qui croyaient leur pire cauchemar arrivé allaient tombés de haut .. Ce qui nous attend demain n'est rien comparé aux précédentes batailles .. Faire de son mieux .. C'est ce qu'il fallait si on voulait avoir un espoir de réussir ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nara Shikamaru
» Juunin Elite
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 24/12/2010

Feuille ninja
Point d'expérience:
39/100  (39/100)
Niveau:
1/21  (1/21)
Affinités: Doton & Kagemane no Jutsu

MessageSujet: Re: Rassemblement, discussion et grand foutoir... [Ouvert à tous]   Lun 27 Déc - 1:08



___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Quel moment tranquille... Cela faisait si longtemps. Calfeutré dans un confortable fauteuil de son salon, il somnolait d'un repos du guerrier bien mérité. Il était revenu quelques heures plus tôt d'une mission d'escorte de victuailles à quelques escouades à l'Ouest de Konoha. Les rumeurs de la pluie sur le carreau le relaxait d'autant plus, se sentant uni à la nature. Ses membres engourdis auraient facilement put céder à un long et profond sommeil si la mélodie aqueuse ne s'était pas interrompue sous des bruits de pas et éclats de voix. Dehors, la foule se mouvait. Passablement irrité, mais toutefois intrigué, il se mit un point d'honneur à lever son frêle corps et se déplacer auprès du battant. D'un large coup d'oeil, il vit un attroupement de Shinobis casés à Konoha converger vers un seul point : les portes de Konoha, la course se poursuivant bien plus loin que sa vue ne lui permettait de percevoir. Sa curiosité piquée à vif, son grade de commandant de division et le chahut qui n'en finissait pas furent autant d'éléments qui l'obligèrent, avec un soupire irrité, d'enfiler sa veste rembourrée et de poindre son nez dehors, ses pas suivants ceux de ses prédécesseurs.
L'allure de la foule était paisible, sans précipitation. Ses pieds avaient tout leur temps pour s'enliser profondément dans la gadoue. Passant ce détail, il remarqua qu'ils traversaient alors la forêt. Circulant à travers les hauts et touffus arbres de la Feuille, l'eau lui tombait moins sur la gueule, il appréciât ce petit plus. Enfin, il déboucha sur une très large clairière, on pouvait même parler de plaine. Partout, ça grouillait d'hommes et de femmes. Tous regardaient vers la même direction : un haut promontoire où un gars aux allures de paysan s'époumonait. Le Nara écouta attentivement ses paroles, le détaillant en même temps. Petit bouc, tatouage sur le crane, tenue négligée, l'orateur ne lui semblait pas très crédible. En fait, son look était en diapason avec ses paroles : une pure ineptie. Comment pouvait-il lâcher de telles bêtises à la seconde ? Leur ennemi n'était certainement pas Jo le Rigolo, prêt à leur tendre la main, donner la bise et se jeter un petit verre dans un open-bar avec eux. On avait affaire ici à des individus sans scrupules, aux ambitions terribles, possédant les moyens de les asservir et, surtout, déconnectés avec la Terre. Il y avait longtemps que leur esprit s'était égarer dans le dédale de la folie. Soupirant sous l'arbre où il s'était dissimulé, à l'abri des gouttelettes, il n'eut pas le temps d'intervenir, d'exprimer son opinion sur les dires du gueulard. Il vit de son oeil torve le clodo céder sa place à une tête qui lui était familière : ni plus ni moins que Yuchi-kun, son supérieur direct. Comme à son habitude, il s'exprimait d'une manière populaire, s'abaissant au niveau de ses troupes. C'était noble, mais en ce moment, il fallait un véritable leader. Pas un ami. Malgré la fausseté des propos d'Allen, certain commençait à l'approuver. Le discours de Yuchi-kun était plus sensé, mais pas assez frappant. Un vrai discours de politicien. Se demandant s'il était de bon ton d’emboîter la parole sur le discours d'un supérieur, il fut de nouveau cassé dans son élan par une nouvelle voix, proche de sa position. Levant les yeux au ciel, il vit une forme dissimulée parmi les feuilles d'un arbre, à quelques mètres du sien. Ses propos étaient bien plus crus... Un peu trop même. Avouer que certain ne servirait que d’appâts, de chair à canon était un mauvais choix. Oui, la vérité était là, mais le moral de l'armée en pâtissait, et c'était la dernière chose à réaliser. Aimant vraisemblablement la mise en scène, il termina son speech d'un saut au sol, sermonnant un shinobi en pleurs, avant de rejoindre l'estrade, laissant son petit effet agir sur la foule.
Parmi cette masse compacte de personne, le murmure des voix s'élevait. Qu'il était changeant ! Tantôt enjoué, tantôt triste. Certain approuvait, d'autre se rebellait. Les esprits s'échauffaient, il fallait les assagir. L'ennui le gagnât. Bientôt, quelqu'un se dresserait devant tout ce monde afin de les rappeler à l'ordre. Quelqu'un serait assez mûr pour soupeser le pour et le contre des actions des trois premiers figurants, afin d'appeler au recul et à la réflexion. Il en était certain ! Il n'avait plus qu'à attendre cette âme salvatrice. Pourtant, les minutes défilaient et rien ne se passait. Les éclats de voix devenaient grondements, on était proche d'une dispute mémorable entre allié. Alors il compris, c'était à lui d'agir. Maman, pourquoi ne pas l'avoir fait comme les autres : un parfait crétin ? La vie aurait été si tranquille ainsi... Montant dans l'arbre à ses cotés, il héla les individus les mains en porte-voix autour de ses lèvres, afin qu'ils cessent leur bavardage et se concentrent sur lui. Une fois que le maximum de silence se fut, il se redressa, bombant le torse afin que sa voix pourtant si mollassons à ses heures puissent être portée avec puissance et assurance :

Shinobi de tous pays, gardez votre calme ! Reprenez vos esprits, ne vous dispersez pas ! Tous, regardez la situation dans son objectivité la plus totale. Nous ne pouvons plus reculer. Ces derniers mois ont été dur, extrêmement dur. Nous sommes tous lessivés de cette guerre. Mais cela ne nous permet pas de nous comporter comme en cet instant. Lorsque le shinobi doute, il périt ! Nous avons prit la décision de nous liguer et de vaincre un ennemi qui tous, et je dis bien tous, nous met en danger. Le sombre meneur de l'Akatsuki ne se relâchera pas, lui. Il ira jusqu'au bout, et il est de notre devoir de faire de même. Oui, nous subissons des pertes. Oui, des hommes et des femmes, des proches et des inconnus, des jeunes et des vieux sont à chaque moment sacrifié pour notre cause... Mais ils ont fait cela de plein leur gré, pour protéger leurs idéaux, leur famille, leur village. Nous tous devons être fier d'eux et nous nourrir de leur conviction. Restez unis et parés à toutes éventualités. Des moments difficiles surviendront encore. Mais c'est ensemble que nous les surpasserons. Notre union fait notre force. Nous vaincrons ces fous qui pensent pouvoir nous asservir. Ayez foi en vous, mais également aux autres. Nous sommes dorénavant tous de la même famille, du même clan. Notre victoire ne s'établira que lorsque les mentalités et rivalités seront mises à bas. Si vous avez compris ce message, je vous demande de crier, porter vos voix jusqu'aux cieux, que l'Ennemi tremble de peur et d'effroi devant la puissance et la résolution de tout un peuple, uni main dans la main !

La voix enrouée par cet inhabituel volume, il resta dans l'arbre, son visage parcourant l'assemblé, vérifiant si son public avait capté l'essence de ses paroles. Lentement, il se passa la main sur le front, soupirant doucement. Dieu, que c'était chiant de faire ça !

___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________

Codage by NSD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabaku no Temari
» Commandant de l'armée d'Artillerie
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 25
Localisation : Chez moi écoute.

Feuille ninja
Point d'expérience:
32/100  (32/100)
Niveau:
1/21  (1/21)
Affinités: Futon

MessageSujet: Re: Rassemblement, discussion et grand foutoir... [Ouvert à tous]   Lun 27 Déc - 21:59

Perdre son sang froid et son courage pendant une guerre, c'est comme signer son arrêt de mort.






Elle n'avait que ça à faire, observer cet élément qui lui avait toujours déplu. La pluie, ennemie jurée du Soleil, cet astre tant adulé dans son pays, tombait puissamment en diagonale pour agresser ses jambes découvertes. Elle venait d'entrer dans la grande forêt de la Feuille, frontière entre son pays et celui abritant le village caché de Konoha. Le claquement des gouttelettes contre les branches, le sol, les feuilles était devenu une mélodie qui accompagnait son trajet lent. Un soupir vint détruire le son relaxant de l'eau, un soupir de regret, de mécontentement. Quitter un village chaud, perdu dans un grand et aride désert, pour venir en ces lieux humides et froids étaient un cauchemar pour la jeune femme. Marcher dans la boue, sentir l'eau ruisseler sur son visage, ses bras et ses jambes. Le liquide pur s'infiltrait dans ses vêtements, dans sa bouche légèrement entre-ouverte et rassemblait ses cheveux en paquets assombris. Temari déambulait donc, seule sous cette pluie battante, tentant de rejoindre le village caché de la Feuille. Pourquoi? Elle ne s'en souvenait plus, et ne voulait pas s'en souvenir avant d'avoir trouvé un endroit chaud, confortable, où elle pourrait engloutir deux ou trois bols de Ramens bien chauds. Elle remerciait son frère de l'avoir envoyée, elle et pas un autre, seule en plus, sous une averse qui ravageait ses quatre couettes blondes.

Arrivée au village, enfin, elle s'empressa de trouver un quelconque restaurant et manger quelque chose de chaud pour reprendre des forces et surtout, de la volonté. Le temps n'était pas plus sympathique à Konoha. Les nuages cachaient le bleu du ciel, les flaques envahissaient le sol et le seul son perçu par ses oreilles était celui de l'eau qui voyageait sur les toitures, dans les gouttières et qui finissait au sol, éclaboussant le peu de passant qui se trouvaient dehors. En attendant que son plat arrive, elle commença une petite discussion avec le gérant de " Chez Ichiraku ".

" C'est normal que les rues soient aussi vides et calmes? "
" Vous, vous êtes pas du coin. "
" Je viens de Suna. "
" C'est difficile avec ces nouveaux bandeaux. On ne reconnait plus les ninjas qui viennent de nos villages respectifs. M'enfin. Si vous cherchez ceux de Konoha, ils sont partis il y a cinq minutes dans la forêt. Allez savoir pour quoi. "
" J'ai peut-être une chance de les rattraper, vous ne pensez pas? "
" Alors ça, je n'en sais rien. Ah, Tenez, votre plat mademoiselle. Bon appétit. "
" Merci Bien. "


Elle s'empressa de finir ce succulent bol de Ramen, pour en recommander un deuxième, puis un troisième. Le gérant revint vers elle, lui tendant deux nouveaux bols aux assaisonnements différents et à l'odeur exquise. Quel délice, mais quel délice. Plus elle en mangeais, plus elle avait envie d'en manger, et plus Temari perdait de temps. Un des bras droits récupéra ses bols vides pour lui demander dix Ryos, qu'elle lui donnait bien évidemment en le félicitant pour les recettes qui lui avaient été servies. Elle sau sur ses pieds, saluant l'équipe et les clients.
La jeune Juunin de Suna courut, pour rejoindre les Shinobi du village de la feuille, tant bien que mal. De retour dans l'immensité sombre de la forêt, elle glissa plusieurs fois sur les branches trempées, en tentant d'accélérer. Le trajet dura à peine cinq minutes, pour aboutir à la clairière blindée et bruyante. Dominés par un rocher où s'époumonait un homme à l'allure négligée, mais aux paroles dignes d'un leader d'armée. Elle se rapprocha, pour distinguer un peu le visage de ce jeune homme aux cheveux vert foncé, sans vraiment écouter ce qu'il pouvait raconter. Quand il eut fini, qu'un autre prit sa place, elle commença à porter un peu d'attention à ce qui pouvait être dit, en laissant néanmoins son esprit divaguer. La pluie n'avait plus aucune importance, enfin si, assez pour se réfugier sous un arbre au feuillage dense.
Quelques voix s'élevèrent par-ci et par-là, d'inutiles remarques ou bien des pensées qui méritaient d'être entendues. Je reconnus Shikamaru Nara, qui prit la parole, planté sous son arbre. Toujours aussi sérieux ce Nara. Ces paroles censées qui émanaient de sa bouche, des paroles touchantes et si bien formées. Temari resta appuyée contre le tronc de l'arbre qui lui servait de parapluie, observant l'assemblée qui s'était tournée vers Shikamaru.

" Ils ont tout à fait raison, tous autant qu'ils sont. Aujourd'hui, nous sommes tous réunis pour une même guerre, pour un même combat. Nous sommes tous réunis dans le même camp, tous réunis pour enfin achever notre ennemi commun. Il n'y a aucune échappatoire possible. Même les plus trouillards devront prêter main forte à ceux considérés comme les plus forts mentalement et physiquement. Certes, beaucoup tomberont, mais pour une bonne cause. Les familles ne seront pas sauvées en un claquement de doigts, non. Il faut des sacrifices, et le principal sacrifice est de garder en tête que pour revenir dans un monde calme, où la paix règne et où les civils sont en sécurité, il faut se battre. Pour ne plus avoir la peur au ventre, il faut se battre. Je sais que c'est illogique, sans aucun sens, mais ce que j'essaye de vous dire, c'est que... j'aimerais que tout redevienne comme avant, sans organisation criminelle, j'aimerais que notre monde redevienne un monde paisible. Un monde où je peux être sûre, de pouvoir souhaiter une bonne nuit à mes petits frères, un monde où je peux m'endormir sans avoir peur de mourir le lendemain. "

Une larme avait subitement fait son apparition au coin de ses yeux, sans raison apparente. Elle poussa un long soupir, les yeux clos et le dos calé contre l'énorme tronc.







[center]I know that I obsess you.


[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nichol D. Heyward
» Garde de Saikou | Meï
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille ninja
Point d'expérience:
15/100  (15/100)
Niveau:
1/21  (1/21)
Affinités:

MessageSujet: Re: Rassemblement, discussion et grand foutoir... [Ouvert à tous]   Mer 29 Déc - 22:42

Allen

→ TEXTE
Syntaxe : 3/4

→ RP
Qualité, Originalité : 3/4
Longueur : 4 /4
Intérêt apporté au RP : 3/3
Total : 13/15

Yuchi
→ TEXTE
Syntaxe : 4/4

→ RP
Qualité, Originalité : 3/4
Longueur : 4/4
Intérêt apporté au RP : 3/3
Total : 14/15

Shin
→ TEXTE
Syntaxe : 3/4

→ RP
Qualité, Originalité : 3/4
Longueur : 4/4
Intérêt apporté au RP : 3/3

Total : 13/15

Shikamaru :
→ TEXTE
Syntaxe : 4/4

→ RP
Qualité, Originalité : 4/4
Longueur : 4/4
Intérêt apporté au RP : 3/3
Total : 15/15

Temari :
→ TEXTE
Syntaxe : 4/4

→ RP
Qualité, Originalité : 3/4
Longueur : 4/4
Intérêt apporté au RP : 3/3
Total : 14/15

Xp distribué, sujet locké, désolé du temps d'attente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rassemblement, discussion et grand foutoir... [Ouvert à tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rassemblement, discussion et grand foutoir... [Ouvert à tous]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Banquet -Ouvert à tous-
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
勝 Shinobi no Shouhai 敗 Version II :: 火 Hi no Kuni 火 :: Hi no Kuni :: Forêt de Konoha-
Sauter vers: