AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Presentation of the angel of paper... » (Je doit passer L'histoire sous bon patron)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: « Presentation of the angel of paper... » (Je doit passer L'histoire sous bon patron)   Ven 14 Jan - 12:53

« Presentation of the angel of paper... »









@ Konan

    I n f o r m a t i o n s
    n é c e s s a i r e s

    — N0M : /
    — PRÉN0M(S) : Konan
    — SEXE : ♀
    — ÂGE : plus au moins 21.
    — ARMÉE DÉSIRÉE : //
    — GRADE VOULU : Ange de papier.
    — AFINITEE(S) : /
    — AUTRE / PARTICULARITE : Kekkei genkai permettant de manipuler le papie»



« Presentation of the character... »






@ Konan

    Character of
    Konan

    «Konan est d'un naturel calme. Peut-être même trop, car jamais elle n'aura été vue dans une attitude autre que posée et muette. (vous me durez, il est très rare de la voir, tout simplement). certes elle parle, mais jamais quand il n'y en a pas besoin. Elle s'est faite très vite respectée, justement, grâces à ce caractère. Ses paroles étant rare, il est sûr que lorsqu'elle en place une, les oreilles des autres sont aux aguets. Mis à part ce fait, l'absence de son bandeau frontal signifiait peut être que le passé l'importe plus. Non pas qu'elles veulent l'oublier, ce ne sont que les sots qui disent cela, mais que pour elle, rien du passé ne doit pas influencer sur le présent où même l'avenir. Son intelligence ne fait pas de doute, sinon elle n'aurait sûrement pas intégré Akatsuki. Étant aussi l'unique fille de cette organisation, il est clair qu'elle à son rôle et qu'elle le sait. Son mode de pensée est simple; et à la fois commun, si quelqu'un se met en travers de son chemin, elle combattra. Peut être des fois elle jugera le combat inintéressant et elle s'éclipsera comme elle a l'habitude de la faire, elle ne laisse derrière elle une phrase faîte pour rabaisser l'ennemie. Que l'ange s'envole, désormais. Elle est sur protectrice vis-à-vis de nagato car, il est son dernier rattachement au passé. Sachant qu'elle serait prête à tout faire pour l'aider ou lui venir en aide. Très froide avec la plupart des gens sinon avec pain, son ami de longue date. Calculatrice et y songeant toujours à deux fois avant de commettre un acte qui pourrait s'avérer irréfléchi. Ne semblant pas être une personne qui aime beaucoup parler d'elle-même et de son passé, cela reste donc un mystère pour la plupart des gens. Auparavant étant toujours souriante, énergique, enthousiaste et prête pour de nouvel les choses, son ôté enfantin dû toutefois rapidement être mit de côté. Pour un membre de l'akatsuki, qui plus est qui représente pain comme étant son ange dans le village de Ame no kuni, être énergique, souriante et sociable n'étant pas la meilleure attitude à conserver. Semblant donc beaucoup d'émotions, Konan s'interroge toutefois souvent sur ses buts et sur ce qui la motive le plus à demeurer dans cette organisation. Bien sûr, elle n'a rien d'autre que cela et quitter l'organisation de la lune rouge lui serait sans doute fatal. De toute manière, le jeune femme n'est pas encore assez avancée dans ses réflexions personnelles pour réellement, songer a trahir l'organisation et pain. La liberté d'action et de décisions lui manque parfois quelque peu ; mais elle tente tant bien que mal de mettre un peu son orgueil de côté et de contenter de ce qu'elle a, se rappelant qu'au moins elle a encore pain. L'akatsuki et n'hésite pas à faire le nécessaire pour la lune rouge. »




@ Konan

    Physical appearance
    of konan

    «Konan est âgée de plus au moins 25 ans, elle parait comme une femme terne fermer, sans aucune émotion sur son visage. Ses traits pseudo parfaits, sont uniques expression et sa rigidité font d'elle un personnage d'une grande beauté. Des cheveux bleus lavandes, lisses et bien coupé un objet quelque peu particulier vient se poser sur les cheveux de Konan. une rose bleu de papier, un origami identique de celui qu'elle a offert dans son enfance à jiraya-sensei pour son hospitalité lorsqu'elle n'avait nul endroit où aller. Ses yeux, d'un bleu identique que ses cheveux sont quasi sans expression, mais cela ne lui donne qu'assurance et confiance propre. Un nez juste assez tiré, une bouche serrée lui donnent, eux un semblant de grâce inégalable. Tout cela pour finir avec son visage, son menton, arrondit aux côtés qui se terminent fin et pointu, juste en dessous de sa bouche. Tout comme ces partenair Akatsukiens, elle se doit de porter l'uniforme, longue toge noire avec dessus des nuages rouges parsemés à divers endroits de la cape. Celle-ci remontant d'ordinaire, jusqu'aux lèvres de konan. Dernier détail important, parmi les membres d'Akatsuki, elle est la troisième avec Zetsu et tobi à ne pas porter de bandeau frontal. Ne manque plus maintenant que de décrire ses derniers aspects, différents de l'ordinaire. Grâce à sont pouvoir ninjutsu Kami, elle peu sans la moindre difficulté, se disperser en minces feuilles de papiers. Avec ses feuilles, elle peut devenir d'après des rumeurs, une nuée de papillons blancs, comme une déferlantes de pétales de roses. C'est tout ce qui est connu d'elle, mais soyez-en surs qu'elle à sûrement faire d'autres petit tour de ce genre. Une femme se tenant droit, fière, regardant les autres quelque peu de haut avec une certaine touche de mépris. La jeune dame semble aussi fragile que son papier semblant mince et frêle alors que ce n'est pas totalement le cas. Les traits de son visage sont plutôt fin, comme ses sourcils d'ailleurs. Son regard peut s'avouer pénétrant ou plein d'orgueil toutefois de long cil noir lui ajoutent un certain raffinement. Ses doigts sont longs et fins, habitués aux mouvements rapides et précis qui lui impose son art qu'est l'origami. Ses bras et ses jambes sont des muscles développés, mais restent aussi minces et frêles que le reste de sont être. Sous sa lèvre, au centre, se trouve un piercing, pourquoi certainement pour pouvoir être en contact permanent avec son amie d'enfance Pain (nagato). Froide en permanence, il est très dur de deviner ce qu'elle pense seulement en la regardant puisqu'elle est devenue d'une nature plus réservé depuis la mort de yahiko (tendou). »




« Story of my childhood... »









@ Konan

    Story of my
    childhood

    «Cette journée était lassante, le ciel avait la couleur de vomi de chat qui aurait abusé du saumon, et les oiseaux piaillaient à s'en casser les cordes. Décidément, cette guerre était vraiment trop. Les feux d'artifices qui montaient au ciel de temps en temps signifiait la victoire d'un groupe, la défaites d'un autre, or c'était là qu'arrivait des renforts, qui décimait les victorieux, et rebelote .. Les hommes ne savent plus quoi faire pour s'occuper, et préfèrent tuer de milliers de gens pour la volonté d'un seul. konan avançait lentement le long de la rivière, rougie par le sang, du haut de ses sept ans, cette couleur ne lui faisait aucun effet. L'odeur part contre, lui piquait le nez au point qu'elle dù ses plaquer les mains sur ses narines, s'obligeant à respirer par la bouche. Les cadavres n'étaient pas là les champs de bataille était plus loin dans le nord. Rentrée chez elle, Konan vit ses parents effondrés. Elle leur demanda ce qui n'allait pas, avec l'innocence de ses sept ans. Ses parents répondirent simplement que le père avait été désigné pour l'assaut suivante. Le lendemain, il partit, et ne revint pas. La mère, presque morte de chagrin, ne vivent presque plus que pour sa fille, et le jour où elle compris que le village était en danger, elle supplia à deux garçons de l'âge de konan de veiller sur elle, et de partit à l'abri, juste le temps que la guerre cesse, ces deux garçons se nommaient yahiko et nagato. Ils étaient du même village que konan, des amis, Ils finirent tous trois par partir, à l'écart de la zone en danger à se débrouiller, malgré leur jeune âge, pour se trouver de la nourriture, eau et refuge naturel. Alors qu'il grandissaient et commençaient à s'habituer a leur nouvelle vie, yahiko se sépara un jour du groupe, allant chercher du gibier pour la semaine. C'est la qu'il fit la rencontre de jiraya un des trois sannin légendaire de Konoha,un village qui venait en aide a ame durant la bataille. Avec leur aide la victoire était presque certaine, mais trois enfants n'en savaient guère grand chose. Yahiko demanda de l'aide à ca sannin, qui accepta de donner refuge aux trois enfants, et de leur apprendre quelques technique de ninjutsu pour qu'ils puissent s'en sortent tout seuls à leur séparation. Quand jiraya partit, konan lui donna un origami en forme de rose en guise de remerciement ( le même que celui dans ses cheveux )Yahiko mourut quelque temps après, il se sacrifiât au non de la petite organisation de protection qu'avait crée les trois petit ninjas. Ces alors que leur aventura commença konan accompagnée de Nagato se mirent en route et créa avec cette personne l'organisation akatsuki.

    Flash Back :

    Une jeune fille souriante et enthousiaste en permanence. La vie semblait avoir bien des choses à lui offrir. Toutefois, comme la majeure partit des choses plaisantes, rien n'est fait pour durer éternellement. Vivant à ame no kuni, un pays faisant frontière a d'autres grands pays, il était sur que le tout était moins stable qu'ailleurs. Ce fut d'ailleurs lors d'une guerre que la pauvre enfant devint orpheline, mais également grâce a cela qu'elle rencontra Yahiko & Nagato alias (pain) dans le futur.Mais peut ont en parler comme une chose positive la reste la question? rien n'arrive sans raison dit on? Alors, si ce n'était pas arrivé, qui sait ce qu'elle serait aujourd'hui.
    Revenons-en à nos moutons, Konan est donc devenue amie avec yahiko et nagato futurement pain, à cette époque. Trainant toujours avec eux, ils étaient devenus comme une seconde famille les un envers les autres puisqu'ils étaient tous trois devenus orphelins de guerre. Tentant de se débrouiller du mieux qu'ils pouvaient, tous les trois avaient d'ailleurs le même but. Celui d'apprendre et de maitriser des technique Ninjutsu. Bien sur ce n'était pas toujours aisé, mais heureusement pour eux, ils firent la rencontre des sannins de Konoha. Au début Orochimaru proposa tout bonnement de les tuer, disant que cela leur éviterait bien des souffrances part la suite. Avait-il eu une bonne idée ou était-il simplement cruel? Ça, comme bien d'autres choses, seul le temps peut nous l'apprendre. Alors donc, au tout début, il n'était pas supposé que jiraya leur enseigne le Ninjutsu, mais un autre évènement arriva. Nagato voulant protéger a tout pris Yahiko activa son rinnengan et tua l'ennemie. Étant chose qu'anormale cela attira inévitablement l'attention de l'ermite jiraya. Ainsi konan pu apprendre le ninjutsu en même temps que ses coéquipiers, ce qui lui permit de créer et de raffiner son propre style de combat. Sa passion de l'origami l'aida grandement puisque, le style convenant le mieux n'étant autre que l'utilisation de son papier. Tout ce qui était une substance liquide ou encore du feu la rendant quelque peu vulnérable, mais cela lui convenait quand même puisqu'elle utilisa son papier adoré. C'était son style et elle savait qu'elle pouvait en être fier car sûrement personne d'autre qu'elle ne savait manipuler le papier aussi bien. Puis il fut un temps où jiraya les laissa à leur sorts, devant continuer sa vie après leur avoir permis d'apprendre le Ninjutsu, ce qui leur permettrait de se défendre. Ainsi, il partit n'ayant plus de nouvelle d'eux, croyant surement qu'ils étaient morts, bien que cela fût faux. Une longue série d'évènement se produit, série d'évènement qui amenèrent Nagato à devenir pain, et à prendre le contrôle d'Ame no kuni. Konan reçu une bague. C'est ainsi qu'elle joignait l'Akatsuki, suivant et appuyant Nagato, maintenant devenue pain.





    Chapitre3 : une guerre sans justice:


    " Telle une feuille de désespoirs, je vogue au gré du vent de mon dieu,j'aspire à ses rêves comme un dieu aspire a l'homme. Je ne suis pas comme certaines et certains, je crois en de choses que mon ami croit,car je n'ai aucun rêve à réaliser, je ère comme un bout de papier déchu, parmi le vent, je ne fais qu'un "


    je ne suis pas une simple fille ... vous vous dites sans votre crâne que je me vante, que je suis vaniteuse, égocentrique, ou arrogante ? pourtant non, mais regardons la réalité en face, je vis avec un dieu qui se trouve être mon amis d'enfance, mon confident depuis toujours, nous nous comprenons comme deux jumeaux se comprendraient dans leur lange crée. On ne nous comprends, pas je ne suis pas plus comprise que cet ami de toujours. Les personnes m'ayant croisée pense que dieu est un grand homme, et que je suis son messager, son ange, Kami no Tenshi.Je laisse croire ce qu'ils veulent de moi, je m'en fiche royalement à vrai dire. Les hommes croient tout le temps les choses qu'ils veulent croire, ce n'est pas nouveau. En tout cas, je suis née dans le village cachée de la pluie, ce pays est terni, dû à la guerre d'antan, les morts les cadavres, qui jonche le sol, le sang qui coule à flot, se mêlant souvent avec de la pluie, si spécial de cette région. Je me rappel de certaines odeur complètement atroce et putride, celle des morts, des corps inertes sur le sol, c'est très particulier comme odeur. Est-ce que l'ont se sent meilleur vivant,j'en doutes mais bon .. Nous vivons bien au début, c'était très bien ma vie, notre vie d'avant- guerre des odeurs de fleurs qui poussent que dans notre régions, une odeur si enivrante si bonne,reflétant la paix à mon goût. Aaah que de bons souvenir ...J'étais âgée de dix printemps, pas plus pas moins, je vivais avec mes géniteurs bien entendu, j'étais petite à cette époque et ne pouvait donc pas me débrouiller tout seule. Ont vivait dans une maison sobre, ni trop riche, ni trop pauvre, ont vivait simplement et dans le besoin ma mère travaillait dans les fleurs, à la boutique de fleurs du village caché de la pluie, je me souvient j'y allait souvent avec elle et ma grand mère. Pendant des heures je m'amusai ta faire des origami avec ma grand mère. Quand a mon père, lui travaillait comme shinobi d'élite il était un des grands espion de ame no kuni seul notre famille pouvait être de t'elle espion je me disait avec notre dons héréditaire. il travaillait avec les juunin spéciaux. Je ne savait pas ce que ça voulait dire, ni même ce qu'il était vraiment mais apparemment, ils gagnaient plutôt bien leur vie. d'après mes souvenir. ce n'est que quelque mois pus tard que tout devenait beaucoup plus sombre. qu'autrefois... Notre vie s'assombrissait, tout devenait moche, terne, des violent étaient commis, désormais je devais rester dans ma maison, tous était fermer, mon père était la beaucoup moins souvent mais parfois les équipes shinobi d'élites avaient des réunions, des combats à réaliser, des missions comme il appelais ça. Depuis ces histoire de viols commis autant sur des hommes que des femmes de tout âge une enfant de huit ans avait été violer. Un homme d'un certain âge avait été agresser. Ce monde, mon monde me faisait peur désormais j'étaie terroriser à l'idée de sortir, un couvre feu avait été annoncer.0 La guerre menaçait d'après les dire de mon père,j'avais pu les entendre, j'avais fait semblant de me coucher.



    Mon grand-père m'avait tout raconter,sur la deuxième grande guerre Shinobienne. Le plus horrible des guerres.... Il m'avait raconter tout ce qu'il avait vécu durant ce temps, la guerre n'était pas belle a voir. Je n'aime pas la guerre" ... je n'ai absolument pas envie de connaitre cette souffrance, et pourtant... Aujourd'hui,avec ce que j'ai vécue dans ce monde sombre, j'aurais tellement voulu ne pas la naître à cette époque d'avant - guerre. C'était le village de la roche qui vous voulait des broutilles, même le village de la foudre était contre nous. Un village celui de la Feuille était lui, au moins avec nous bien qu'au début ce n'était pas le cas. Mais ensuite, ils ont changer à notre égard, qu'avions nous fait pour qu'il nous aide ? Il voulais tous nous tuer, un par un, pourquoi ? Nous étions de simple villageois nobles, ou des ninjas valeureux, ont avait rien fait " Nous " pas comme les " Autres " Quand je dis les " Autres " , je parle du gouvernement. Si cette bande d'ignare nous disant tout ce qu'ils savaient, peut être qu'il y aurait moins de guerre ... En tous cas, je n'aimais pas parler de la guerre, encore moins quand ont voyait des conflits entre les gens différents quartiers ont entendait beaucoup de chose, des bruits d'armes qui s'entre-choquent des gémissement, des cris ... Un enfer, j'avais fait un cauchemar la nuit dernière, j'avais rêver qu'un homme était rentrer parte fraction dans notre demeure et avait tuer mes parents ainsi que mes grand parents ... Je m'étais réveiller en sueur. Ce rêve ce cauchemar avait été horrible, ma mère est arriver assez rapide ment pour ma calmer, je me suis enfoui vivement fans les bras de celle-ci.Une mère, c'était l'une des seules personne à pouvoir nous comprendre, à pouvoir nous calmer ... Enfin je m'en souvient comme si c'était d'hier. Cela pourrait paraître bête d'avoir des souvenir, des sentiment, pour une personne comme moi qui est si discrète, froide. Je ne parles jamais maintenant. J' écoutes.Quelque semaines s'était écoulés, notre vie était devenus plus dur au fil des jours. Des rationnement avaient été mis en place dernièrement, les vivre étaient prise d'assaut part les ninjas ennemis. Nous avions tous les jours du pain dur, de l'eau en petite quantité et de simple carreaux de chocolat. C'était la misère désormais, nous vivions n'importe comment, des as d'habitations et de bâtisses étaient en ruines. J'avais mal au fond de moi, cette souffrance de voir comment le monde était devenu. Faire la guerre ne sert strictement à rien, cela n'apporte que plus de haine, plus de souffrance, pour rien au final. Tout ça pour nos propres besoins,nous somme égoïstes, nous pensons qu'à nous la plus part du temps.Je comptais bien changer cela, mais à cet âge la je ne savait pas comment faire. Je voulais être une grande Kunoichi pour amener la paix. Un temps très dur En tout cas, le temps n'allait pas s'arranger pour autant, pour nous. C' étais dur mais ont s'y faisait petit à petit. Depuis quelque temps j'avais un pressentiment, un très mauvais pressentiment. J'avais fait auparavant des rêve déja vus si ont peu dire. La plus part était juste, je n'aime pas ces rêves-là, en plus nous les femmes. On n'a que ce qu'ont appel l'intuition féminine. Ce rêve, ce cauchemar sur mes géniteurs qui se faisait assassiner. Cela arriva, quelque jours après, j'étaie maintenant orpheline. Mes deux parents s'étaient fait tuer part des ninjas de kumo, tué subitement, je n'avais rien vu venir. J'honorais mes parents, j'embrasse une dernière fois ma mère, mon père je le savaient couvert d'un drap blanc, côte à côte ,e les bras croisées.Puis je m'en alla, je ne savait pas où aller, personne ne m'acceptait, ils me laissaient dehors, sans même me voir, faisant comme si un orphelin ne souffrait pas. Je pleurais souvent,m'adossant dans une ruelle sombre, le dos contre le mur frais et drôlement froid. Mes larmes perlaient mes joues, tombants une à une sur le sol trempe. J'avais froid, je grelotais, mes bras contre mon corps, mes jambes recroquevillaient, je ressemblais à un chien que l'on avait battu à mort avant de le laisser mourir seul. Je pouvais me faire violer, agresser, j'étais comme une fille nue, sans attache, sans protection. Avec peu de vêtements que j'avais, les ninjas adversaires ne se gênerait pas pour un profiter. Toutes les nuits, javais peur, cette boule au ventre ne me quittait jamais, je dormais sous la pluie parfois, ou je me protégeais d'un simple carton sur mon corps froid, mouillé. Je devais maintenant suivre ma voie. Mais comment s'en sortir dans ce monde de brute ? Sans savoir se défendre, je savais juste les bases de chakra, je n'avais que dix ans après tout. J' était encore qu'une gamine qui ne savait pas ce qu'il l'attendait dans sa vie de souffrance. je vivais seule, comme d'habitude, mais je vivais loin des conflits maintenant, et encore,j'entendais parfois des bruits métallique d'armes ninjas. Je voyais aussi des technique ninjutsu si puissante que je ne bougeait plus durant plusieurs jours. Un jour, je me réveilla, en larmes, je ne savais pas pourquoi, je ne n'avais pas les lèvres plissés, aucun rictus. En général, lorsqu'on pleure on as un grand rictus au lèvres. je regardais les branches des arbustes, je dormais des sous en général, je voyais tout trouble dû au manque de nourriture. Je ne savais pas pourquoi j'étais rouge comme une tomates. En même temps les arbustes étaient maintenant cachés par un visage inconnu,souriant des dents brillantes et un sourire si beau, des cheveux plutôt dans les tons rouges, un jeune garçons roux au yeux émeraude me fixait, c'est pour cela que j'étais rouge, me fixais de si près,c'était gênant. J'entendis des hommes beaucoup plus loin, mais qui parlais fort et criait même. Je jeune garçons me dit de me lever rapidement car des ninjas le poursuivait et comme il était passer par hasard ici, il allaient apparemment me tue aussi. d'après les dire, je monta sur le dos du jeune homme et le laissa me mener, à son âge il arrivait à me porter, il avait onze ans, un an de plus que moi, en même temps je n'était pas très lourde il me semble. Yahiko... Yahiko ... C'était son prénom,un si joli prénom. Moi amoureuse? Non ... Enfin je n'espérais pas au fond de moi. Ont étaient tous les deux orphelins de guerre, c'était très dur pour nous, encore plus dans la situation qu'ont avait eu durant plusieurs jours.C'était plusieurs jours de fuite. qui s'étaient écoulés. Ont avait réussit à semer ses ninjas qui voulait le tuer, et me tuer puisqu'ils m'avait vu aussi. Yahiko m'avait pris sous son aile,j'étaie heureuse de ne pus être seul malgré la guerre qui ne me réjouissait pas vraiment. Quelque semaines s'étaient écoulées. on avait élu domicile dans un caverne sombre et lugubre mais lumineuse dû au rayons lumineux que produisant les petits diamants. C'était le feu de camp qui faisait cet effet. Ce jour - là Yahiko était partit chercher des vivres pour lui et moi. Je devais aller chercher du bois pour le feu, c'était habituel pour moi depuis plusieurs semaine. J'avais pris un pain entier au cas ou j'aurais un petit creux pendant ma rechercher. Pffou je fis une pause, je commençais à vraiment fatiguer, au chemin du retour j'entendis quelques aboiements. un petit chien visiblement, il avait un aboiement aigüe.je détourna la tête et vit un jeune garçons allonger au sol, la pluie avait commencer depuis quelque minutes. Je m'approche prudemment, le chien essayait de le réveiller. je m'approche jusqu'à être très proche, le chien me fixa plutôt avec effroi, je lui montra que je ne lui voulais aucun mal et posa ma main , me mettant alors à genoux, sur le dos du jeune garçons, je le tourna, il me fixa un regard presque mort, il avait faim me dit-il, je lui donna un morceau de pain qu'il partagea aussitôt avec son chien visiblement.Je souris et lui dit qu'il pouvait venir avec moi. il fit une rencontre plutôt mouvementé avec yahiko. il s'appelait Nagato lui.Ont était trois orphelins,uni ensemble. une semaine avait passé, on avait rencontrer trois grands ninjas de talent qui avait presque battu Danzo la salamandre. Ils nous avait nourri, un des trois ninjas avait voulu notre mort mais jiraya nous aida. Heureusement il avait été notre sensei durant trois longue années. au moment ou du départ de jiraya je pleura et lui donna une fleur. Il nous avait enseigner l'art du ninjutsu. Quant à moi j'avais inventer mon propre art, grâce à l'origami que ma grand mère ma appris a faire étant plus jeune. Nagato maitrisa toutes les affinités et un pouvoir énorme, grâce à ses pupilles. Yahiko lui était très fort avec le mainiement des armes ninjas et le fuuton. Jiraya Sensei partit, nous laissant, avec la promesse de revenir. Quelque années passèrent. un homme avait proposer de le rejoindre afin de construire une organisation de la fonder, de la fédérer. Enfin après notre échec à cause de la salamandre Danzo, il c'était joint avec Hanzo de konoha et avait dissous notre organisation. L'homme de l'autre fois s'appelais Madara Uchiwa, fondateur du clan uchiwa, l'un des clans les plus puissant du monde shinobi. Akatsuki était née. Quelque année passèrent, notre organisation était reconnu, ont avais déjàagis plusieurs fois. Maintenant le Destin de Akatsuki est tout tracé Capturé les bijuus afin de ......»




Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia
Membre de l'Akatsuki
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: « Presentation of the angel of paper... » (Je doit passer L'histoire sous bon patron)   Ven 4 Fév - 21:24

Bonjour , Présentation toujours d'actualité ?
Pourquoi est-elle posté deux fois ?
merci beaucoup =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Presentation of the angel of paper... » (Je doit passer L'histoire sous bon patron)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti -Terrorisme: Presentation d'Omega Military Consultants
» Organes de l'Etat: Presentation du CFI
» Developpement local: Presentation de Marmelade
» Presentation de Kyoko ^^
» Presentation de Kaede Nagase

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
勝 Shinobi no Shouhai 敗 Version II :: Présentations Refusées-
Sauter vers: